cancer-cure

Quand les traitements contre le cancer peuvent créer des altérations du goût

Actuellement, beaucoup de personnes sont victimes du cancer en raison de la modernisation du mode de vie. Effectivement, au niveau des habitudes alimentaires, la malbouffe prend de l’essor et devient une tendance dans plusieurs pays. Du côté environnemental, la pollution est à son apogée avec les gaz d’échappement, les fumées des usines, les déchets chimiques et bactériologiques. Dès lors, tous ces éléments ont contribué à favoriser l’apparition de maladies graves comme le cancer. Autrefois incurable, cette néoplasie peut, dorénavant, se soigner par plusieurs méthodes, mais les plus connues sont la chimiothérapie et la radiothérapie. Certes, en raison de l’agressivité de leurs composants, ces traitements présentent quelques effets indésirables tels que le vertige, le vomissement, la perte de cheveux, et aussi, la perte du goût. Concernant la perte du goût, il n’est pas rare de voir un malade se plaindre de cet état. Voilà pourquoi, les questions se posent de savoir : « Par quoi est due cette perte ? Quels sont les remèdes naturels permettant de faire régénérer les cellules gustatives ? »

Les causes de l’altération du goût

La perte du goût fait partie des effets secondaires des traitements contre le cancer. Pour ce qui est de la chimiothérapie, le cancer altération du goût résulte de l’absorption des médicaments nuisibles aux papilles. Ils modifient en outre la perception du goût dans la bouche. De ce fait, ils peuvent provoquer des réactions d’hypersensibilité à certains aliments. Par ailleurs, concernant la radiothérapie, elle détruit les cellules cancéreuses en émettant des rayons ionisants. Dès lors, elle entraîne des lésions au niveau de certains endroits. Donc, si elle est utilisée près du cou et de la tête, l’affaiblissement du goût prend place progressivement en raison des dommages subis. Malgré cela, les facultés gustatives possèdent l’avantage de vite se régénérer après la thérapie. Mais quels sont les symptômes de la détérioration du goût ?

Les signes avant-coureurs de l’altération du goût

Toute altération de goût commence par un trouble gustatif. Effectivement, les aliments peuvent être trop sucrés ou trop amers selon la sensibilité des papilles. Ces changements s’accompagnent généralement de nausées et de vomissements. De plus, ils peuvent également bouleverser les habitudes alimentaires du patient et générer une anorexie si une perte d’appétit subsiste. Les traitements peuvent aussi donner des goûts métalliques ou acides à la nourriture avalée. Ce phénomène découle en effet de la puissance des constituants du traitement. Par ailleurs, il se peut également que les patients se plaignent de goûts amers et rejettent toutes sortes d’aliments. Mais en principe, ces effets secondaires disparaîtront une fois que les traitements sont terminés. Néanmoins, il existe des remèdes permettant d’alléger ces symptômes.

Astuces pour revigorer les facultés gustatives

Même si la mutation du goût est irréversible dans le traitement d’un cancer, des solutions s’offrent aux patients afin de revivifier les cellules gustatives. Tout d’abord, avant de manger à chaque repas, il est utile de se rincer la bouche et de brosser un peu les papilles. Cette pratique permettra en outre de nettoyer ceux-ci et d’enlever les résidus de goûts déplaisants. Ensuite, il est aussi important de stimuler de temps en temps la langue avec de la nourriture acidulée ou très salée. Effectivement, celle-ci permet de ranimer le sens du goût. Enfin, il est recommandé aux malades de manger à leur faim pour amoindrir les malaises issus des soins. En d’autres termes, il appartient à chacun de rechercher la bonne méthode dans le but de redonner vie à son palais gustatif.

Quitter la version mobile