cancer-cure

Le tabac est lié à un tiers de tous les cancers !

Les cancers liés au tabac entraînent le décès d’une centaine de milliers de personnes chaque année à travers le monde. La fumée de tabac transforme les cellules normales de l’organisme en fragmentant et en modifiant leur ADN. Cette situation peut conduire une cellule dite normale en une cellule cancéreuse. Quel que soit le type de tabagisme, les fumeurs ou non exposés à la fumée sont sujets à développer un type de cancer lié à l’emploi du tabac. La durée et la quantité de tabac consommé ont une influence sur le risque d’apparition d’un cancer.

Le cancer et le tabac

On recense à près de 5 000, la quantité d’éléments chimiques présents dans la fumée de tabac. Parmi ces derniers, plus de 200 types sont classifiés comme étant dangereux pour la santé et pas moins d’une cinquantaine sont considérés comme cancérogènes pour l’Homme et les animaux. Le tabagisme est le premier facteur de risque de cancer du poumon, de la cavité nasale, du larynx, de l’œsophage, de l’estomac, du foie, du pancréas, de la vessie, du rein, de la moelle osseuse, du côlon, du rectum,  du col de l’utérus et de l’ovaire. Ces risques peuvent diminuer lorsque la personne limite sa consommation ou arrête totalement de fumer. Toutefois, ils restent importants pour les non-fumeurs.

Le tabagisme passif

Les cancers liés au tabac ne s’arrêtent pas uniquement aux fumeurs invétérés. La fumée de tabac est un cocktail composé de milliers de produits chimiques sous forme de gaz ou de particule. Selon une étude, le tabagisme passif peut déclencher un risque de cancer du poumon. Quel que soit l’âge ou le sexe de l’individu exposé à la fumée, les conséquences sont imminentes. Dans le cas d’un cancer bronchique lié au tabagisme, les risques que coure un tabagisme passif ne sont pas identiques à ceux d’un tabagisme actif. Il existe également de nombreuses données mettant en évidence le lien entre le cancer du larynx et tabagisme involontaire.

L’usage de tabac non fumé

Autre que les cigarettes, on compte de multiples sortes de tabac non fumé vendues sur le marché. Ce type de tabac s’utilise soit par voie nasale, soit par voie orale. Ce phénomène provoque entre autres le cancer du pancréas et de la cavité buccale. Le fait de mastiquer de la chique de bétel, d’une façon excessive, entraîne notamment un cancer de l’œsophage et celui du foie également. Et quant à la consommation abusive du cannabis, les études ont montré le risque d’apparition d’une catégorie d’affection au niveau des voies respiratoires. À l’heure actuelle, les recherches entreprises n’ont pas permis de déterminer un quelconque lien entre le cannabis et cancer.

Quitter la version mobile