Les probiotiques : pour restaurer la flore perturbée par la chimiothérapie

L’avancée de la science a permis de découvrir récemment qu’il était possible d’aider les patients affaiblis par les effets secondaires de la chimiothérapie avec l’aide des probiotiques. En effet, le microbiote intestinal joue un rôle très important dans la mise en santé de l’état général du corps humain.

Les perturbations occasionnées par la chimiothérapie

La chimiothérapie reste le traitement principal pour lutter efficacement contre la propagation des cellules cancéreuses dans l’organisme. Cela se fait par l’administration continue de la cyclophosphamide qui est une molécule anticancéreuse utilisée contre plusieurs types de cancers. En fait, cette molécule a pour effet secondaire de perturber l’équilibre de la flore intestinale qui est constituée de plus de 1000 espèces bactériennes. Notez que cette dernière a pour rôle principal d’assurer une meilleure digestion, un meilleur apport nutritionnel et une bonne stimulation immunitaire. Par conséquent, en la perturbant, la cyclophosphamide entraine souvent une diarrhée qui peut être suivie d’une perte de poids qui engendre des malaises et de la fatigue.

Le rôle des probiotiques : pour doper la chimiothérapie

Les probiotiques sont des compléments alimentaires qui ont pour rôle de renforcer la flore intestinale en apportant un surplus de bactéries et de levures vivantes pour que cette dernière puisse accomplir son rôle dont assurer le bon fonctionnement de l’appareil digestif avec l’absorption des nutriments nécessaires. Mais de récentes études ont démontré que la prise de probiotiques augmenterait également les effets positifs de la chimiothérapie. En effet, en passant dans le sang, les bactéries intestinales dont l’E.hirae et B. intestinihominis augmenteraient la réponse immunitaire en détruisant les cellules cancéreuses. Bref, les cellules tumorales sont attaquées par deux parties : premièrement par la cyclophosphamide grâce à la chimiothérapie et deuxièmement par l’effet dopant des cellules intestinales

Probiotiques : une approche simpliste

Une diarrhée aigüe peut conduire à une forte déshydratation, à une perte importante d’éléments essentiels  et donc à une fatigue généralisée. Les vertus de probiotiques pendant une chimiothérapie ne sont pas négligeables car  avec l’apport des milliards de bactéries avec 3 à 5 types différents servent à combler le déficit pour que la flore intestinale puisse remplir son rôle. Des expériences ont rapporté que la prise  d’un sachet de 900 milliards composés de 4 souches de lactobacilles, 3 de bifidobactéries et une de streptocoques en deux fois par jour par des patients cancéreux a considérablement atténué les effets secondaires gênants comme la diarrhée. Mais en plus, la chimiothérapie présente plus de résultats que d’habitude.

Quid du CBD pour soulager les douleurs liées à un cancer ?
Les huiles essentielles : vos meileures alliées pour soulager les effets secondaires d’une chimio