La gingembre, des propriétés vraiment intéressantes en cancérologie

Le principal composant du gingembre lui apporte son effet antioxydant sur l’organisme. Les cellules du corps sont ainsi protégées des divers radicaux libres. Le gingembre agit également sur le processus physiologique de la mort cellulaire, qui a lieu lorsqu’une cellule cancéreuse est repérée par l’organisme. De cette manière, en détruisant ces cellules, les vertus du gingembre permettent de réduire la progression de multiples tumeurs.

Les recherches le démontrent

Aux États-Unis, lors d’une étude exécutée sur des souris : une injection de cellules cancéreuses colorectales a été réalisée sur ces dernières. Une substance contenant les principaux actifs du gingembre fut ensuite administrée chaque jour sur la moitié des souris. Le reste, soit le groupe témoin, ne disposait d’aucun traitement. Après deux semaines, les tumeurs se sont développées chez les souris témoins, et non chez celles qui ont reçu l’extrait de gingembre. Au bout de deux mois environ, les souris du groupe témoin ont dû être éliminées à cause de la taille importante de leur tumeur. Et les rongeurs de l’autre groupe étaient toujours en vie, mais la taille de leur tumeur était moins évidente que chez les autres. Les vertus du gingembre sur le cancer ou les tumeurs malignes sont ainsi confirmées.

Les effets du gingembre face au cancer

Le gingembre est alors une plante aux effets prometteurs dans le traitement et la prévention des cancers. Dans le cas où vous subissez un stress oxydatif d’ordre chronique dans votre quotidien, une infusion quotidienne de racine de gingembre vous sera très bénéfique. Pour en tirer le meilleur, la consommation de gingembres frais serait l’idéal. Vous les trouverez facilement aux supermarchés ou auprès de magasins bio. Pour être certain de faire le bon choix, fiez-vous à sa couleur dorée constituée de rhizomes légèrement ridés et son odeur très parfumée. Vous pouvez également consommer du gingembre sous forme de poudre à ajouter aux préparations culinaires. Sinon, il en existe aussi sous l’aspect de gélules à avaler directement avec un verre d’eau.

Les cas liés aux traitements du cancer

Les vertus du gingembre se font remarquer dans la lutte contre les effets secondaires de la chimiothérapie. La prise de gingembre en capsule limiterait les vomissements et les nausées. Ces effets sont valables, même si la plante est combinée ou non avec d’autres traitements standards. Par ailleurs, grâce à ses propriétés anticancéreuses, la consommation de gingembre permet d’éradiquer les cellules ovariennes cancéreuses. De nombreuses recherches l’ont attesté, la présence importante d’antioxydants naturels dans sa composition en est principalement la source.

 

Quid du CBD pour soulager les douleurs liées à un cancer ?
Les huiles essentielles : vos meileures alliées pour soulager les effets secondaires d’une chimio